2 Ragab 1438 عربى | En | De | Id | Ru | اردو | Tr
Recherche Avancée
Facebook Twitter Youtube RSS
Dogmes Société et famille Transactions financières Morale et bienséance Délits et Justice Us et coutumes nouveautés Actes cultuels
Skip Navigation Links

La limite des rapports entre les deux mariés avant les noces

Il y a cinq mois, j’ai conclu un mariage encore non-consommé à cause des difficultés financières que rencontrent habituellement les jeunes hommes de mon âge (28 ans). Quelques amis m’ont informé qu’il s’agissait d’un vrai mariage qui a rempli toutes ses conditions de validité : témoins, dot, accord du tuteur et officialisation de mariage ; et par conséquent, les rapports conjugaux deviennent autorisés même s’il y avait un accord de reporter la consommation après les noces. Je voudrais savoir la limite des rapports entre les deux mariés avant le jour des noces ?

Réponse

Le mariage est un lien sacré vivement recommandé par le Coran et la sunna : « Parmi les signes d’Allah, c’est d’avoir créé de vous et pour vous des épouses afin que vous trouviez auprès d’elles votre quiétude, et d’avoir suscité entre elles et vous affection et tendresse. En vérité, il y a en cela des signes certains pour ceux qui raisonnent[1]. », « O jeunes gens ! Je recommande le mariage à quiconque en a les moyens ; car il empêche le regard coupable et préserve la chasteté ; sinon je lui recommande le jeûne qui servirait de bouclier contre le péché[2]. ».

 

Le mariage remplissant ses conditions de validité entraîne nécessairement ses effets : rapports, droits conjugaux, filiation, etc. Et par conséquent et d’après les informations fournies dans la question, il est religieusement permis au jeune homme d’exercer tous ses droits d’époux. Mais il doit respecter l’accord coutumier de ne pas s’isoler avec son épouse avant la célébration du mariage. Cette mesure préventive évite au couple marié des risques fâcheux et garde intact l’honneur de l’épouse et de sa famille au regard des gens. Il arrive parfois que l’homme consomme le mariage et divorce d’avec sa femme avant le jour des noces, et par ce fait, il met la réputation de sa divorcée et de sa famille en cause. Pour cette considération, on juge interdite toute tentation aventurière en la matière. On peut conclure que les rapports entre le couple marié avant la célébration du mariage doivent se dérouler dans les limites reconnues par l’usage courant et la convention coutumière.  

 

Et Allah Seul le sait par excellence.  

 



[1] Coran, al-Rum, 21.

[2] Rapporté par al-Boukhari. 

 

Accueil A propos de Dar Demande de Fatwa Site Map Opinions et Suggestions Contacts